Brest : le remorqueur Abeille Bourbon

L’Abeille-Bourbon, le Saint-Bernard des mers, ancré dans le port de Brest.
Il s’agit d’un remorqueur d’intervention d’assistance et de sauvetage, assurant son intervention dans les zones maritimes à fort trafic.

Détails (source Netmarine.net) :

Construit par les chantiers Myklebust, groupe Kleven Maritime, au nord-ouest d’Oslo en Norvège, le remorqueur Abeille Bourbon appartient à l’armement Abeilles International, mais est affrété pour 14 ans (huit ans renouvelable six ans) par la Marine nationale.

Vitrine de BOURBON, les Abeilles International ont investi 51 millions d’euros pour l’achat de deux nouveaux remorqueurs de haute mer. L’Abeille Bourbon succède à l’Abeille Flandre à Brest. Son sister-ship est l’Abeille Liberté basé à Cherbourg et qui remplace l’Abeille Languedoc.

Doté d’une technologie sortie des usines Rolls Royce, numéro 1 mondial notamment pour les hélices, de quatre moteurs allemand MAK développant une puissance de plus de 21.000 chevaux (vitesse de 19,5 noeuds), l’Abeille Bourbon surpasse en puissance son prédécesseur la mythique Abeille Flandre (4 moteurs de 13.040 CV). Ces concepteurs l’assurent l’Abeille Bourbon affiche une finition de paquebot, notamment au niveau des soudures de coques.

L’Abeille Bourbon est censée répondre aux besoins de tous navires, des pétroliers mais aussi des super porte-conteneurs qui atteindront prochainement les 12.000 boîtes transportées, dont certaines avec des produits dangereux. Le bâtiment est de couleur bleu avec des bandes tricolores, marque des bâtiments de l’action de l’Etat français en mer.

Le contrat d’affrètement de l’Abeille Bourbon atteint 12.850 euros par jour. Toutefois, l’Etat récupère la moitié des gains de remorquage. Ces nouveaux remorqueurs sont issus du projet Abeille 2000 qui a vu le jour en 1999. Pour la première fois, un armateur prenait en compte l’avis des équipages qui avaient participé à de nombreux sauvetages avec les Abeille Flandre et Abeille Languedoc.  » C’est une réflexion avec l’ensemble du personnel qui a été menée afin de réfléchir à l’élaboration de nouveaux bateaux « .

 

Pas de commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.