1. Accueil
  2. Informations
  3. Comment fabriquer un diffuseur de flash macro pour Olympus OM-D E-M1

Comment fabriquer un diffuseur de flash macro pour Olympus OM-D E-M1

Diffuseur macro pour Olympus OM-D E-M1

Utiliser un diffuseur de flash pour extraire plus de détails

Beaucoup de photographes me posent des questions sur la diffusion de la lumière, lorsqu’ils veulent se lancer dans une macro plus « pointue ».
L’éclairage naturel, idéal pour des photos artistiques ou prises à grande ouverture, n’est pas conseillé dès que vous voulez atteindre un niveau de détails élevé.
Il est nécessaire de compléter cet éclairage par une source de lumière secondaire. On peut même substituer complètement la lumière du flash à la lumière du jour.
Ceci demande quelques efforts de compréhension préalables: comment rediriger la lumière, comment l’adoucir, quels réglages adopter.

Comment rediriger la lumière du flash ?

La lumière qui sort de votre flash (intégré ou flash cobra) sort en ligne droite, directement au-dessus de votre objectif.  Elle n’atteindra donc pas votre sujet parfaitement, puisqu’il est situé sous le bord supérieur de votre objectif. Il faut donc la rediriger, selon un angle de 45°, vers votre sujet.

Pour rediriger la lumière du flash, on peut employer des dispositifs simples.

Je vous expose ici les plus courants:

  1. La lumière est canalisée dans un cône de diffusion (un cornet où passe la lumière qui émane du flash).
    Le cône de diffusion ressemble à un cornet de frites (et oui, je suis Belge …) dont ou aurait recoupé la partie avant à 45° et retaillé la partie arrière pour accepter la tête du flash. On a couvert sa face interne d’un matériau réfléchissant. Je conseillerais le papier aluminium froissé ou  un morceau de protection thermique pour pare-brise (disponible en rouleau, pour éviter le givre en hiver).
  2. La lumière est canalisée le long d’un simple réflecteur.
    Un simple morceau de carton aux bords repliés (idéalement, en forme de long trapèze) sera posé sur la tête du flash et dépassera un peu la longueur de l’appareil muni de son objectif. L’angle formé entre le bord antérieur du carton et le foyer de l’objectif devrait former 45°.

Comment adoucir la lumière du flash ?

Il vous faut une surface de diffusion à placer devant votre cône ou votre réflecteur recouverts de matériau réfléchissant.
Sans cela, votre flash créera des taches blanches sur vos jolis insectes. Ils seront « cramés ».

La surface de diffusion

Cette surface sera constituée d’une seule paroi ou de plusieurs couches matériaux que la lumière va traverser après avoir été canalisée par le cône ou le réflecteur. On fixe cette surface à la fin du cône de diffusion ou du réflecteur.

  • Dans le cas d’un cône, on attache cette surface directement sur le cône, pour le fermer (comme un bouchon).  Pour le fixer, on peut employer des boutons-pressions, un système d’encoches ou quelques morceaux de velcro adhésif.
  • Dans le cas d’un réflecteur, on attache cette surface à l’objectif par le bas, avec un élastique et/ou une cordelette et par le haut avec du velcro et/ou des cordelettes.

Si votre cône ou votre réflecteur ont la bonne longueur, l’angle formé par la surface de diffusion sera de 45° par rapport au sujet.

Donc, pour faire simple:

  1. On crée une boîte à lumière (softbox) ou un réflecteur que l’on attache à la tête du flash.
  2. On adoucit la lumière de la softbox ou du réflecteur. Cela peut se faire en sortie, via un cône de diffusion secondaire, ou directement à l’intérieur du montage, avec diverses couches de matériaux espacés.
  3. On veille à ce que la lumière tombe selon un angle de 45° sur le sujet.

Les matériaux de la surface de diffusion

Quelques matériaux qui fonctionnent bien :

  • les feuilles de polypropylène (PP) semi-transparent.
  • La mousse plastique d’emballage.
  • Le sopalin ou papier « essuie-tout ».
  • Le matériau de diffusion de lumière d’un écran plat ou d’un scanner à plat.
  • La soie.
  • Le matériau de diffusion des boîtes à lumières professionnelles (softbox).

La forme de la surface de diffusion

Le contour du diffuseur doit avoir une forme plutôt organique, naturelle parce que les insectes vont refléter cette forme dans leurs yeux. Les diffuseurs triangulaires sont donc à proscrire.
Préférez des formes douces et arrondies.
La surface de diffusion doit être concave pour que la lumière enveloppe votre sujet naturellement et pour adoucir les ombres.

Quels réglages adopter ?

Pour photographier les insectes, il est indispensable d’avoir une vitesse d’obturation suffisante: plus la vitesse est élevée, moins il existe de risque de flou.
La majorité des flashes du marché dispose d’une vitesse de synchronisation d’au moins 1/250e de seconde. Pour prendre des photos macro sans trépied, je vous conseille d’avoir toujours une vitesse d’au moins 1/160e de seconde, idéalement 1/250. Si vous n’êtes plus très jeune et que vous tremblez un peu, tentez 1/320e. Une vitesse plus rapide est un bonus. Prenez vos images en mode M ou en mode A. En mode M, je conseillerais d’employer le flash en mode manuel, pour régler sa puissance en faisant quelques essais. En mode A, vous pourrez jouer avec la correction d’exposition, le cas échéant.

Vous voulez des images avec un joli flou d’arrière-plan? Utilisez une ouverture de F4.
Vous voulez du détail? Utilisez une ouverture de F8 ou F11, selon le sujet. La diffraction et la perte de piqué se verront fortement à F13 ou F16. Je ne conseille ces valeurs que si les sujets à photographier sont très bombés et que les autres valeurs d’ouverture ne vous donnent pas satisfaction sur le rendu de « bord à bord ».

Et les ISO? La sensibilité à choisir est importante. Plus la sensibilité est haute, plus le fond sera lui aussi éclairé. Plus la sensibilité est basse, plus le sujet sera bien éclairé et le fond sombre, pour une même vitesse d’obturation. Jouez avec les ISO pour trouver les valeurs qui vous plaisent. Personnellement, en Belgique, j’emploie des valeurs entre 200 et 1600 ISO (car il fait très souvent gris…). 80% de mes images de macro prises avec l’Olympus OM-D E-M1 sont prises entre ISO 200 et ISO 400.

Comment fabriquer un diffuseur de flash très simple et « sur mesure »

Pour réaliser un diffuseur de flash simple, rien de sorcier.

On part de l’arrière de la tête du flash et on regarde quelle est la distance idéale pour qu’il y ait un angle de 45° par rapport au foyer de la lentille avant de l’objectif.
On réalise ainsi un trapèze de carton qui sera fixé sur le flash et dépassera un peu la longueur du boîtier / objectif. On recouvre ce trapèze de papier alu froissé sur sa face inférieure. On peut éventuellement rajouter quelques centimètres de bords pour récupérer de la lumière, et les plier vers le bas. On fixe ce trapèze sur le flash, avec un élastique.
Sur le bord avant de ce trapèze, on vient fixer un morceau de mousse d’emballage d’1cm d’épaisseur ou divers matériaux qui prendront tous la forme d’un diffuseur (idéalement) concave. En gros, il s’agit d’un cerclé légèrement évidé sur sa partie inférieure, pour qu’il puisse envelopper l’objectif.
Pour que tout tienne ensemble sur l’objectif, on fait simplement deux trous sur le bas des élements du cône. On y loge un élastique ou une ficelle avec un serrage d’arrêt et on serre le tout sur l’avant de l’objectif. Le serrage assure la concavité. Si cela ne tient pas assez, on place une bague sur le filtre de l’objectif, pour passer à un diamètre plus élevé (et on utilise ainsi cette bague comme butée).

Stencils pour fabriquer un diffuseur de flash pour l’Olympus OMD E-M1 et le flash Godox TT350o

Pour les bricoleurs, je fournis ci-dessous les stencils des diffuseurs que j’emploie pour l’Olympus OM-D E-M1 et le flash Godox TT350o.
Vous pouvez tenter de les adapter pour d’autres appareils-photos et flashes, avec un peu de créativité.
Merci de me remercier en m’envoyant un message ou une de vos photos prises avec votre diffuseur : ça fait toujours plaisir !
Les annotations sont en anglais. J’ajouterai régulièrement de nouveaux designs.

Quelques photos prises avec ce diffuseur de flash

Vu 325 fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Articles similaires

Menu