Eurygaster testudinaria (Geoffroy, 1785)

Eurygaster testudinaria (Geoffroy, 1785)

Identification confirmée par Eric Steckx. Image prise à la réserve naturelle de Sclaigneaux.

Punaises relativement grandes, les deux espèces d’Eurygaster sont souvent connues comme les « punaises-tortues ». La couleur de fond et l’intensité des marques ​​sont variables. Cette espèce se distingue de Eurygaster maura, légèrement plus petite et plus rare, par la dépression centrale légère à l’avant de la tête et les coins un peu plus saillants à l’arrière (les « épaules ») du pronotum. Ces caractéristiques ne sont pas toujours fiables : l’examen des pièces génitales peut être nécessaire. Les femelles montrent un écart entre la plaque génitale et le segment précédent (souvent visible sur le terrain avec une loupe), tandis que les édéages du mâle comptent 4 épines internes (dissection requise).

Les nymphes se nourrissent de graminées entre mai et août pour devenir adultes à partir de juillet. On trouve cette espèce dans les prairies sèches et humides.

Adulte: toute l’année.

Longueur : 9-11 mm.

Source : British bugs

Animalia / Eumetazoa / Arthropoda / Hexapoda / Insecta / Hemiptera / Heteroptera / Pentatomomorpha / Pentatomoidea / Scutelleridae / Eurygastrinae / Eurygaster testudinaria (Geoffroy, 1785)

Pas de commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.