Nivelles : la collégiale Sainte Gertrude

Nivelles : la collégiale Sainte Gertrude

oliviermattelart

Les informations ci-dessous sont tirées du site de l’office du tourisme de Nivelles :

La collégiale Sainte-Gertrude est l’une des plus anciennes et des plus grandes églises romanes d’Europe. Elle est protégée par un arrêté de classement et considérée comme patrimoine exceptionnel.

Extérieurement, l’ensemble de l’édifice est remarquable par l’harmonie des volumes, par les lignes dépouillées et l’absence d’ornementation. Seules exceptions : le pignon sud du transept oriental, dit pignon de Saint-Pierre, qui présente un décor élaboré d’arcatures aveugles, et l’avant-corps occidental, remontant tous deux à la fin du 12ème siècle.

Consacré en 1046 par l’évêque de Liège Wazon, en présence de Henri III, empereur du Saint Empire Germanique, le sanctuaire appartient par son plan bicéphale au style roman rhénan de tradition ottonienne. Il comporte deux transepts et deux chœurs opposés.

Le chœur oriental à chevet plat est surélevé au-dessus d’une crypte à voûtes d’arêtes. Au fond du chœur, une armoire en laiton, portée par un édicule en pierre bleue, abrite la châsse de Sainte Gertrude.

Le puissant avant-corps occidental – westbau en allemand – comporte un chœur avec abside, flanqué de deux porches d’entrée et de deux chapelles tribunes, une vaste salle haute dite « salle impériale » accessible par deux escaliers de 132 marches aménagés dans deux tourelles latérales et un clocher. Dans son état actuel, il est le fruit d’une reconstruction (achevée en 1984) consécutive au bombardement de la collégiale en mai 1940. Le clocher, rétabli en style roman, abrite un nouveau carillon de 49 cloches.

La tourelle sud abrite le jacquemart Jean de Nivelles, datant du début du 15ème siècle. La tourelle nord, appelée « Tour Madame », était jadis contiguë au palais abbatial. Les linteaux des portails d’entrée, sculptés, représentent d’un côté l’archange Saint Michel et de l’autre l’histoire de Samson.

L’intérieur de la collégiale est de dimensions impressionnantes : plus de 100 mètres de long, plus de 44 mètres de large au transept oriental et 20 mètres de hauteur de plafond dans la nef centrale. La campagne de restauration récente lui a restitué une sobriété remarquable : plafond en bois dans la nef centrale, pierres apparentes, décoration limitée et vitraux modernes. Seules les pièces principales du mobilier de la collégiale accumulé au fil du temps ont trouvé place dans l’édifice restauré. Parmi celles-ci, plusieurs chef-d’œuvre du sculpteur Laurent Delvaux (1695-1778) et en particulier deux chaires de vérité, de magnifiques stalles renaissance, le char qui depuis le 15ème siècle est destiné à porter la châsse de Sainte Gertrude, une vierge polychrome du 15ème siècle.

La crypte qui se développe sous le chœur oriental est la plus vaste de nos régions. Elle se compose de trois nefs d’égale hauteur voûtées d’arêtes, divisées en six travées par des colonnes octogonales en pierre bleue et deux piliers. La nef centrale est prolongée par une petite abside à l’est.

Le sous-sol archéologique aménagé sous la nef principale de la collégiale permet de visiter les ruines des cinq églises successives qui, du 7ème au 10ème siècle, ont précédé l’église romane.

La première église mérovingienne (vers 650) abrite les caveaux funéraires de la première communauté religieuse de l’abbaye de Nivelles.

La dernière église carolingienne (10ème siècle) contient la tombe d’Ermentrude, petite-fille de Hugues Capet.

Les aménagements successifs s’expliquent par le développement du culte de Sainte Gertrude et l’affluence croissante des pèlerins sur sa tombe.

Le sous-sol abrite également quelques objets exhumés lors des fouilles entreprises entre 1941 et 1952.

Le cloître a été complètement restauré au 19ème siècle. Seule la galerie nord a gardé son aspect primitif du début du 13ème siècle. Le cloître est tout ce qui subsiste de l’important complexe abbatial qui abritait le chapitre de Sainte Gertrude de Nivelles.

Pas de commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.