Psylliodes chrysocephalus (Linnaeus, 1758)

Psylliodes chrysocephalus (Linnaeus, 1758) : la grande altise du colza

oliviermattelart

Ce minuscule coléoptère qui mesure de 3,5 à 4,5mm est reconnaissable à ses fémurs renflés, sa tête fauve et son corps oscillant du bleu au vert sombre. Vous le trouverez de mai à juin sur les crucifères dont il attaque les feuilles et les siliques vertes. Puis il suit une diapause estivale et vole vers les champs de colza récemment ensemencés dont il attaque les graines en germination, les plantules, les feuilles. Après une bonne dizaine de jours, la femelle commence à pondre. Elle s’arrête lorsque la température descend à 0°C pour reprendre à la fin de l’hiver. La fécondité totale ante- et post-hivernale est de 70 à 150 oeufs. Ces oeufs sont déposés à la surface ou dans des anfractuosités du sol, isolément ou par groupes de 2 à 8 au voisinage immédiat du collet des plantes. Les larves, dès l’éclosion, pénètrent dans la plante par la face supérieure du pétiole d’une des feuilles les plus âgées. Elles dévorent la moelle puis passent dans le collet et la tige. Elle peuvent ainsi parvenir au bourgeon terminal. La nymphose a lieu dans le sol, à une profondeur variant entre 0,5 et 8 cm. Le spécimen photographié provient du Boly, à Falaën.

Source : la page de l’INRA.

Etymologie : chrysocephalus signifie littéralement « qui a une tête couleur or« .

Animalia / Eumetazoa / Arthropoda / Hexapoda / Insecta / Coleoptera / Polyphaga / Cucujiformia / Chrysomeloidea / Chrysomelidae / Alticinae / Psylliodes chrysocephalus (Linnaeus, 1758)

Pas de commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.